Tours/Salle l’Oesia de notre dame d’oé - 16/12/2023

Salle l’Oesia de notre dame d’oé
Rue de Fizes 37390 notre dame d’oé
0
Informations sur la scène
14 ×10 tapis de danse noir, circulation arrière possible, entrée cour ou jardin, pas de pente.
p
Information complémentaires

10 minutes du centre-ville de Tours, 5 minutes de l’autoroute A10, de l’aéroport de Tours et d’hôtels/restaurants.
Parking devant la salle (190 places).

Prochaine session: Samedi 25 Janvier 2025

 

Le Jury

Magalie Paquier

Magalie Paquier

Originaire de la région bordelaise, je découvre l’apprentissage de la danse grâce à un petit livre
illustré, et c’est à 7 ans que je chausse mes premiers chaussons.
A 20 ans, après un cursus scolaire classique et un BTS en poche, je pars vivre sur Paris, et
commence la formation Danseur Professionnel chez Rick Odums.
Je me forme par la suite dans l’école Mondap’art pour approfondir ma danse en tant qu’interprète.
Une toute autre approche qui m’amène à aller chercher le mouvement dans le ressenti et développer ma créativité.
Ce fut pour moi une nouvelle opportunité de travailler et d’apprendre avec des noms tels que Alain Gruttadauria, Peter MIKA, Corinne Lancelle dont la matière m’a beaucoup inspiré.
A 23 ans, je rentre sur Bordeaux et commence à côtoyer la scène en tant que danseuse professionnelle pour différentes compagnies dans le secteur événementiel.
En parallèle, je continue les trainings et les rencontres chorégraphique comme Marielle Morales, Maïté Langevin.
J’intègre également le Music Hall de Bergerac, puis l’Ange Bleu avec qui je pars en tournée en Chine, une riche expérience. Danseuse dans différentes compagnies comme
Amazone, Alaia, Magic Albret, fantaisie folie’s, Cie Lychore
la Cie Anna smile, Soledad, La fourmi rouge …
Je participe à différents projets de danse contemporaine avec les compagnies Descendanse, Evi-danse, Cie infini et la compagnie PulsionL avec qui aujourd’hui je développe l’aspect danse-théâtre.
Je me forme au théâtre par le biais de compagnies et travaille en tant que comédienne avec
l’opéra de Bordeaux, dans des séries télévisées, au théâtre du pont tournant sur « Antigone ».
Aujourd’hui, je continue ma carrière de danseuse et multiplie les projets divers et variés, ce qui constitue ce que je suis aujourd’hui, une danseuse-interprète nourrie de différentes matières

laet

Laetitia Ferreira

J’ai commencé la danse à l’âge de 7 ans, j’ai toujours su que je voulais faire ce métier. D’abord dans une petite école de province, puis en sport études auprès de Jacqueline Hiebler Van Co , quadrille de l’Opéra de Paris et enfin à l’Académie Internationale de la danse.
J’y ai appris toutes sortes de disciplines: classique, jazz, contemporain, claquettes, caractère russe et espagnol, danses de salon, théâtre, chant, expression scénique, percussions, art du cirque avec un grand nombre de professeurs de renom venant du Bolchoï, Opéra de Paris, compagnie de Géraldine Armstrong, Réda etc…
En 1993 j’obtiens les diplômes d’Etats de professeure de danse option classique et jazz.
Je travaille dans différentes structures et me passionne pour l’enseignement envoyant bon nombre de mes élèves en école de formation professionnelle.
Fondatrice et directrice de l’école pluridisciplinaire 1001 attitude depuis 2005. Curieuse et passionnée je découvre et me forme à la danse façade et en handi-danse.

Babacar Cisse

Babacar Cisse

Babacar Cissé, connu sous le nom de “Bouba”, découvre la danse hip-hop en 1984. Après dix ans, en 1994, il fait ses premiers pas en tant qu’artiste avec l’Opéra de Bordeaux pour l’opéra Aïda de Verdi, et depuis lors, sa carrière s’enchaîne. Travailleur acharné et passionné, Babacar collabore avec de nombreux artistes, tels les chorégraphes José Montalvo & Dominique Hervieu, Kader Attou, Germaine Acogny. Sur son parcours il crée aussi avec les musiciens et compositeurs Cyril Atef, Vincent Segal, Alexandre Daï Castaing et bien d’autres encore. Dans sa région il collabore avec Anthony Egéa pour la Cie Rêvolution, Jean Louis Thamin pour le TNBA, Joseph et Moïse N’Tumba ainsi que les danseurs du groupe Tribal Jam, ou encore Hamid Benmahi pour la Cie Hors Série. Ces années sur scène lui permettent d’acquérir une précieuse expérience qui le pousse à créer sa propre compagnie, “Les Associés Crew”, en 2006. Cette compagnie regroupe des danseurs issus de compagnies renommées comme Montalvo Hervieu, Hors Série, Kafïg, Traffic de Style et Black Blanc Beur. En 2008, sa première création “Etre et Renaître” est récompensée par le 1er prix SACD Beaumarchais pour jeune compagnie, consacrant Les Associés Crew comme la meilleure jeune compagnie française. Depuis 1997, Babacar poursuit sa quête d’amélioration en collaborant avec d’autres artistes. Avec près de 20 ans de passion et de partage, il crée des oeuvres artistiques qui nourrissent l’imaginaire, suscitent le débat et rappellent l’importance de sa présence sur scène. Babacar crée également une formation dédiée aux jeunes danseurs en voie de professionnalisation, les “N(ew) Y(outh) Posse”, avec lesquels il travaille régulièrement sur des spectacles, des concours chorégraphiques et des émissions de télévision, telles que Dance Street sur France Ô. Sur la scène internationale, Babacar présente ses projets chorégraphiques et crée aussi avec d’autres amis artistes tel que Zoey Zeng pour l’opera de Beijing en Chine. Babacar Cissé nourrit son travail artistique de son parcours personnel, explorant sans cesse les thèmes de l’identité, de la différence et de la ressemblance. À travers l’univers du hip-hop, il cherche à créer des émotions, des sensations, des anecdotes et des fragments de vie et d’humanité qui résonnent avec le parcours de chacun. Après presque 30 ans d’un travail passionnant, il considère que la rencontre entre le public et les artistes est une expérience enrichissante. Son rêve ultime est de transmettre ce rêve à d’autres, espérant qu’ils iront encore plus loin que lui dans cette aventure artistique et humaine.